Des bastides aux castelnaux

Dès le XI° siècle les sauvetés, les bourgs castraux, les castelnaux et les Bastides fleurissent dans le Gers

Les bastides

En Gascogne, les bastides sont de petites villes fortifiées à plan régulier.

Fondées principalement dans le Sud-Ouest de la France, pendant la seconde partie du Moyen âge, après l’An Mil, dans un contexte d’essor urbain exceptionnel en Europe, elles marquent le développement de l’accès à la propriété individuelle. Cependant, pour les populations qui viennent d'un milieu rural et ou le servage domine, cette notion n’existe quasiment pas.

Par conséquent, l’église perd sa place privilégiée au cœur de la cité, au profit du symbole du commerce, la place de marché.

La halle

Saint-Clar

Les castelnaux

A l'origine, un castelnau est un bourg castral.

C'est une ville ou un village, fondé en Occitanie à partir du XII° s à proximité d'un château et dont les habitants étaient sous la protection d'un seigneur. Par conséquent, l'association du château et du bourg castral donne un ensemble que l'on nomme castelnau. En Gascogne et dans le Languedoc, ce terme signifie en occitan "château neuf".

De plus, vers la fin du Haut Moyen-âge, les bourgs forment encore l'essentiel de la trame villageoise actuelle en France. Entre le XI° et XII° siècles, deux structures attirent l'habitat ; le château et l'église.

Cependant, on rencontre plusieurs types de plans :

  • Village rond, village-rue étiré sur un promontoire
  • Village en arcs de cercle concentriques étagés en terrasses et dominé par le château.

Cela apparaît comme une réponse à l'insécurité diffuse qui régnait dans le Midi pendant cette période.

La Place de la Halle

Mauvezin

En Bastides de Lomagne, Mauvezin, l'Isle-Bouzon et Tournecoupe sont considérés comme des Castelnaux.