En terre Gasconne, la magie de Sarrant la médiévale !

Sarrant, dont l’histoire remonte à l’antiquité, est classé parmi "Les Plus Beaux Villages de France®”. 

Sarrant, village médiéval

Village circulaire, le “Castrum” médiéval de Sarrant a reçu sa charte de coutumes en 1265. Une visite dans ses rues aux couleurs du temps vous fera découvrir la richesse de l’histoire de cette cité.

Découvrez l’enceinte moyenâgeuse circulaire du village de Sarrant en passant par la porte ogivale du XIV° siècle, dont le pont levis, jadis, enjambait les fossés.

Promenez-vous au cœur du village, admirez les maisons du XVI° siècle à encorbellements et colombages dont certaines sont encastrées dans les remparts.

Imaginez l’ombre des musiciens aveugles de la confrérie des joueurs de violons qui firent l’originalité de la ville au XVI° siècle.

Prenez de la hauteur au dernier étage de la tour médiévale et admirez le village construit autour de l’église.

Dirigez-vous vers l’église où plusieurs éléments sont classés; notamment une Piéta en bois polychrome du XVI° siècle qui a échappé aux guerres de religions.

Enfin, profitez du calme de Sarrant grâce à son plan d’eau et ses chemins balisés.

Sarrant, Village de l’illustration

Aujourd'hui, Sarrant devient "Village de l'illustration®", fort de ses Estivales de l'Illustration qui, chaque été en juillet, rassemble des dizaines d'illustrateurs de renommée internationale, qui dispensent masters-class, conférences et ateliers aux béotiens comme aux amateurs éclairés, réunis par centaine autour de la librairie-tartinerie, lieu étonnant où l'on peut passer des heures à choisir ses livres au sein d'une sélection très actuelle tout en dégustant un thé ou une tartine maison et de la maison de l'illustration, lieu d'exposition et de rencontres.

Le village n'en demeure pas moins amoureux du présent avec une vie associative riche, une belle offre de randonnées à faire dans la campagne lomagnole, ainsi qu'un goût pour l'originalité qui ajoute au plaisir de flâner dans ses rues étroites.

Preuves de cette originalité ?

Au XVI° siècle déjà, plus d’une centaine de violons, vielles, tambourins à cordes et flûtes deviennent une importante confrérie de musiciens, dont beaucoup sont aveugles. Les maîtres violons de Sarrant forment des apprentis venus de tout le pays, du Béarn, du Pays basque, ainsi que du Roussillon, alors espagnol.

Dernières preuves que les bonnes fées se sont penchées sur Sarrant ?

La Fontaine de Vigan, qui ne tarit jamais, même au plus chaud des ères de sécheresse tant fréquentes dans la région, et la cloche du clocher-mur de la chapelle de la pitié, qui aurait le pouvoir de repousser les orages.

On comprend alors aisément comment Sarrant est classé parmi Les Plus Beaux Villages de France® depuis 1999.